top of page

La Peugeot 309 GTI : retour en force version youngtimer

Trop souvent identifiée comme pâle copie de l’iconique 205 GTI, la Peugeot 309 GTI conquiert aujourd’hui le marché des youngtimers. Tel est pris qui croyait prendre, le joli bolide négligé lors de sa sortie d’usine, remporte à présent tous les suffrages et affiche une insolente cote de popularité. Envie d’une youngtimer pas comme les autres ? Installez-vous derrière le volant, goûtez les atouts de la Peugeot 309 GTI, explorez ses options de restauration et d’entretien.


Peugeot 309 GTI youngtimer

Petite berline deviendra grande : l’aventure de la Peugeot 309 GTI

Il y a un peu de tout ce qui faisait le succès de ses rivales dans les racines de la Peugeot 309 GTI. 


Années 1980 : imaginée pour intégrer Talbot, la future berline est récupérée par la marque au lion. C’est donc sous les noms de « Talbot Arizona » puis « Peugeot 206 » et enfin « Peugeot 309 » que ce modèle prend forme. Un zest de Citroën, un rien de Renault 11, quelques grammes du peps de la R5, une inspiration graphique signée Robert Opron, la Peugeot 309 est façonnée sur la plateforme de sa plus proche rivale, la 205.


Fin 1985, une première version est proposée au public, plutôt moderne, faite pour concurrencer la Volkswagen Golf 2 GTI, elle présente une traction avant et un hayon arrière qui séduisent. Toutefois, la berline a beau afficher les 5 portes typiques, elle ressemble d’emblée à un classique avec ses éléments connus et popularisés par la 205 : carrosserie identique avec 5 cm en plus, portières et allure générale très proche du « sacré numéro » qui dépote déjà sur les routes.


Qu’importe, Peugeot n’a pas dit son dernier mot. 

Une version GTI à peine ébauchée est propulsée dès 1986. Elle relève alors le défi d’une personnalité unique :

  • Une ligne racée et élégante

  • Des roues conformes à l’esthétique de son temps

  • Une silhouette équilibrée

  • Des sièges bien dessinés, avec notamment un soutien lombaire pour le conducteur

  • Une suspension qui ne craint ni les pavés ni les trous et encore moins les bosses

  • Mais surtout un moteur encensé par tous les spécialistes !


Peugeot 309 GTI : des débuts timides avant le tour de force moteur

C’est bien la motorisation euphorisante de 1 905 cm³ qui fait le charme de la Peugeot 309 GTI et lui taille une place de choix. Souple, taillé pour les 180 km/h, assisté par une boite précise mais douce, avec une vraie cinquième et un système de freinage prompt à réagir, la première version 309 sportive balaie tout sur son passage :

  • Consommation maîtrisée de 6L au 100 km

  • Habitacle sobre mais agréable

  • Banquette rabattable en deux parties

  • 4 cylindres « XU » de 1,9 L pour 130 ch

  • Vitesse maximale de 186 à 200 km/h


Mais peut-on combiner une berline typique, taillée suivant les codes de ses rivales et de constructeurs concurrents, avec le dynamisme d’une sportive ? C’est mal connaître Peugeot qui se laisse porter par le succès – et la demande – des GTI : la marque renouvelle sa 309 GTI dès 1990.


Entrée en scène de la 16 soupapes ou Peugeot 309 GTI 16

On passe à 160 ch pour 6.500 tr/min, des pointes à 220 km/h et un bolide qui passe de 0 à 100 en 8 secondes contre 30 auparavant. À cela s’ajoute des équipements adaptés :

  • pneumatiques élargis ;

  • barre antiroulis arrière plus importante ;

  • silents-blocs plus durs ;

  • un meilleur amortissement.


La réputation de la Peugeot 309 GTI s’en trouve renforcée. Pourtant, elle demeure dans l’ombre de ses fausses jumelles que sont les 205 Turbo 16 et 405 Turbo 16 aux yeux du grand public. Seuls les purs experts de la marque lui reconnaissent une ascendance de performances sur ses rivales.


Ce qui a manqué à la Peugeot 309 GTI ? Un design bien à elle, quelque chose qui l’identifie immédiatement, la différencie de la 205 Peugeot et des berlines allemandes dont elle semble avoir hérité sa longueur et ses 5 portes. En effet, vue de l’extérieur comme à l’intérieur de son habitacle, rien ne la distingue vraiment en dehors du confort de ses sièges.


La Peugeot 309 GTI : une revanche en mode youngtimer 

Produite de 1986 à 1993, la 309 GTI sportive est devenue une denrée rare. Elle a d’abord souffert de décennies de bricolages douteux et d’aménagements en version tunning. Sa cote a ainsi stagné durablement autour des 4 000 à 5 000 euros. 

Depuis, le phénomène Youngtimer a fait le ménage et cette rareté combinée à celle des modèles en parfait état ou exempts de bidouilles irréversibles a transformé la Peugeot 309 GTI, et plus encore la 309 GTI 16, en pur objet de désir.


À tel point que, comme pour la Peugeot 205 GTI, sa cote s’est envolée. Il faut aujourd’hui compter 10 000 à 15 000 euros pour exemplaire en bon état à moins de 200 000 km, voire 17 000 euros pour 100 000 km au compteur. Bon à savoir : les versions catalysées sont légèrement moins puissantes.


Rareté absolue, la Peugeot 309 GTI Turbo, équipée d’un kit Peugeot Talbot Sport et destinée dans un premier temps aux circuits. L’homologation passant par un modèle proposé au grand public, ce 165 ch assure une puissance d’accélération inédite. Produite à une dizaine d’exemplaires seulement, cette petite merveille demeure un trésor bien gardé des propriétaires. Mais sait-on jamais ?


Restaurer et entretenir une Peugeot 309 GTI : pièces et conseils de pro

Le sort en a décidé ainsi, vous avez pu mettre une main heureuse sur une youngtimer 309 GTI ! Il ne vous manque que quelques heures de travail, mains dans l’huile, pour lui rendre sa classe d’antan. Entre les ouvrages papier parfaitement documentés et les tutoriels de passionnés tels que vous, il s’agit de vous équiper du meilleur pour éviter toute faute de goût ou, pire, technique.


Auxal, leader des pièces et accessoires destinés aux youngtimers sportives, vous accompagne dans cette aventure. Conseils, conception et refabrication à l’identique, stock de pièces détachées et d’accessoires de tous types, la Peugeot 309 GTI est un de nos modèles favoris. Comme vous, nous connaissons la valeur mécanique, esthétique, nostalgique et unique de ce modèle des années 1990. Selon votre diagnostic, guidé par nos questions si nécessaire, vous trouverez toutes les pièces de rechange permettant de restaurer :

  • Carrosserie

  • Habitacle

  • Moteur (joints, visserie, soupapes, pompe à eau ou à huile)

  • Boite de vitesse (kit rénovation, embrayage, pommeau de levier)

  • Freinage (plaquettes, étrier, durite)

  • Electronique échappement

  • Carburant

  • Refroidissement (sonde, vase expansion, kit distribution pompe à eau)

  • Electricité

  • Trains roulants (silent-bloc, vis, fixations, crémaillère, biellette, direction)

  • Allumage (allumeur)

  • Feux

  • Jantes et centre de roue

  • Etc.


La valeur n’attend pas le nombre des années : suivant la route empruntée par de nombreuses voitures anciennes, la Peugeot 309 GTI renoue avec le succès. La magie youngtimer opère, installant cette sportive des années 1990 à sa juste place dans le cœur des collectionneurs. S’il est parfois difficile de trouver un exemplaire en bon état, tout est possible avec quelques heures devant soi et de l’huile de coude. Restauration, réparation, entretien et conseils : jouez le jeu du youngtiming jusqu’au bout avec Auxal !

Kommentit


bottom of page