top of page

La Renault 11 Turbo : la youngtimer française la plus allemande des années 80

Petite sœur de la R9 additionnée d’une touche allemande, la Renault 11 Turbo s’installe dans le paysage automobile français des années 1980. Vedette de la seconde moitié de la décennie, cette sportive affirmée brille autant sur les rallyes que dans le cœur des automobilistes de son époque. Retour sur la conquête de la Renault 11 Turbo, devenue une youngtimer recherchée.



Objectif Renault 11 : faire mieux que la Golf

La décennie automobile 1980 est marquée par la course au meilleur modèle et à l'innovation. Les sportives ont le vent en poupe, turbo et GTI apparaissent sur les routes de France. Les constructeurs tricolores rêvent de créer un modèle qui renvoie la populaire Golf dans les cordes. Le succès de la voiture emblématique de Volkswagen se renouvelle chaque année et n’est pas VW qui veut : la Golf est installée pour longtemps dans le paysage automobile. Peugeot sort sa 205 GTI et la R5 Turbo fait son chemin mais Renault en veut plus.

 

Proche de la R9, la Renault 11 apparaît dès 1983 avec un objectif précis, largement revendiqué par les publicités du constructeur : devenir une sportive de référence, notamment grâce à ses innovations technologiques. Plus encore, le look de la R11 assume une évidente parentalité avec la Golf. La phase 1 de la R11 (1981-1986) se distingue ainsi par une calandre à 4 phares et une porte de coffre équipée d’une bulle originale de type Fuego.

 

La marque met le paquet sur sa Renault 11 avec… 11 versions ! D’inspiration sportive, sa ligne est harmonieuse, l’intérieur est spacieux et ses sièges pédales aisément modulables. Dans un premier temps, l’innovation technique n’est pas sous le capot mais électronique. La version Electronic fait sensation avec :

  • son tableau de bord électronique à cristaux liquides ;

  • ses capacités à parler au conducteur !

 

La voix est synthétique mais les 18 messages délivrés apportent une touche de modernité et de sécurité novatrice. La tenue de route joue son rôle, épaulée par une boîte réactive et un freinage immédiat.


La R11, une youngtimer sportive aux multiples facettes

Les amateurs de youngtimers se souviennent de la couverture marketing pleine d’audace offerte à la petite nouvelle. Aux côtés de la R9, la R11 prend la pause devant un semi-remorque imposant, clin d’œil à un Duel Spielbergien, tacite affirmation que la sportive par Renault ne craint aucun adversaire sur la route.

 

105 ch, version coach avec 3 portes ou berline à 5 portes, la R11 s’inscrit dans une nouvelle époque d’innovations technologiques. L’ambition du constructeur au losange ne s’arrête pas là : la version Turbo est déjà en route.

 

Dès 1984, la Renault 11 est convertie au turbo. Le style racé s’allie enfin à une motorisation qui décoiffe et confirme son caractère sportif :

·       Moteur essence turbo de 1 397 cm³

·       105 ch à 5 500 tr/min

·       Légèreté avec 915 kg

 

Nervosité typique de son époque, la R11 Turbo présente un agrément de conduite digne de la marque, il fait bon rouler en Renault 11 :

 

  • Calandres élargies qualifiées d’agressives

  • Nouveau dessin mais toujours les 4 phares avant avec iodes et projecteurs additionnels

  • Spoiler et becquet arrière

  • Élargisseurs de bavolets

  • Essence ou diesel

  • Moteur transversal

  • 115 ch à 5 750 tr/min

  • De 0 à 100 km/h en 8,5’’

  • 193 km/h sur circuit

  • Train avant à dépôt négatif

  • Train arrière 4 barres

  • Boite 5 vitesses réactive mais maniable

  • 4 cylindres en ligne

  • 4 freins à disques dont 2 ventilés à l’avant

  • Volant et levier de vitesse cuir

  • Sièges à maintien latéral renforcé


Les mille et une vie de la R11 Turbo, youngtimer désirable

Entre ses 11 versions et ses motorisations adaptées pour la course, la Renault 11 entre naturellement dans la famille des youngtimers recherchés. Son allure hybride français avec des accents allemands la distingue de ses semblables mais pas uniquement. Pour les collectionneurs en quête d’une youngtimer hors pair, image de son époque, la Renault 11 Turbo est un modèle de choix. Outre les modèles tout public, on trouve aussi quelques raretés qui ont la cote.


Renault 11 Turbo Zender

Présentée en 1985, la Renault 11 Turbo Zender renforce le souhait du constructeur au losange de séduire un public hors du marché hexagonal. Cette série limitée à 650 exemplaires, hautement désirables de nos jours, insiste sur l’excellence d’une collaboration esthétique et technique. Sollicité, le préparateur allemand Zender apporte à la R11 :

  • un kit carrosserie complet marqué par les jantes Zender identifiables entre toutes

  • un vrai concept-car design

  • un nouveau châssis

  • une Suspension aux réglages optimisés

  • un train arrière « quatre barres » hérité de la Supercinq

 

La Renault 11 se démarque enfin et approche de très près les capacités de la redoutable Golf GTI !


La R11 Turbo en rallye

Côté circuits, Renault fait entrer la R11 dans son équipage destiné aux rallyes du Goupe A. Le département Renault Sport s’adapte ainsi après l’interdiction du Groupe B consécutive à de trop nombreux accidents mortels : avec son châssis aussi rigide que fiable, la R11 affiche un joli palmarès renforcé par un kit 150 ch disponible pour les amateurs de compétition à prix abordable.


Les Renault 11 Turbo phase 2 (1987-1989)

Entre 1987 et 1989, année d’arrêt de production, on passe aux versions R11 Turbo phase 2. Entièrement redessinée, la sportive Renault présente :

 

  • Suppression des 4 phares avant de la calandre

  • Pare-chocs assortis à la carrosserie

  • Jantes avec ligne rouge typique des 80’

  • Moteur passe de 105 à 115 ch

  • Installation d’un détecteur de cliquetis par cylindre pour augmenter la pression de suralimentation

  • Vitesse de pointe monte à 192 km/h

 

Occasion à ne pas manquer : la R11 Turbo de phase 2 peut être la bonne affaire car moins recherchée et tout aussi ostensiblement stylée années 1980.

 

Côté prix, les envolées ne sont pas encore trop importantes mais cela peut évoluer très vite avec la popularisation des youngtimers. La fourchette est large et débute à 4 500 – 5 000 euros, elle varie selon les versions, le kilométrage, leur rareté sur le marché et leur état de conservation. Foncez sans hésiter : il est aisé de restaurer une Renault 11 Turbo grâce aux professionnels des youngtimers tels qu’Auxal qui proposent une large variété de pièces détachées originales ou refabriquées à la demande

 

renault-11-turbo

Performances, électronique novateur et allure rétro : la R11 Turbo est une youngtimer de choix. Pensée pour rivaliser avec l’indétrônable Golf GTI, elle a marqué son époque en reprenant tous les codes populaires d’alors pour déployer un style unique. Sportive d’allure et conquérante des circuits, chacune de ses 11 versions renouvelle l’esprit R11 Turbo. Youngtimer par excellence, la « furie » et « méchante » Renault 11, championne des rallyes en 1984 et 1985 est un modèle idéal pour revivre les années 1980 derrière le volant !



Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page